Top
  >  Non classifié(e)   >  Veronica franco

Prélude

Veronica Franco était une célèbre courtisane vénitienne mais aussi une écrivaine et une poétesse dans la Venise du XVIe siècle. Elle disait : «Si je pouvais, avec tant de plaisir je m’entretiendrais avec ceux qui ont encore la possibilité d’apprendre,je passerais tout mon temps doucement dans les académies d’hommes vertueux … » Aux cours des siècles Venise était devenue une ville où régnait une certaine liberté, de pensée, de mœurs  et de coutumes. C’était un port pour les voyageurs, les commerçants, les poètes, les pèlerins. Dans ce scénario  cosmopolite, les courtisanes, avaient un rôle important, elles étaient  tolérées, certaines étaient des personnages, des personnages éclairés comme Veronica Franco.

Venise Veronica Franco

Veronica Franco

C’était une femme émancipée et cultivée, elle écrivait des sonnets et des poèmes, soutenait les femmes sans défense et elle fréquentait les puissants comme le fils de Catherine de Médicis et le futur roi de France, Henri de Valois. Veronica Franco vivait dans de belles demeures, elle portait des beaux habits. On la reconnaissait facilement à ses cheveux blond roux, en un mot c’était une femme “maîtresse de son destin”. Elle n’avait pas peur de se montrer publiquement aux cotés de ses protecteurs qui l’avaient rendue riche à force de cadeaux, d’argent et de maisons au cœur de Venise.

visiter Venise avec un guide

Mais encore

C’était une poétesse mais d’abord une courtisane. Elle était née dans la ville lagunaire quand Venise était encore une puissance économique. C’était la fille de Paola et Francesco Franco, des petits bourgeois. Sa mère était elle aussi une courtisane, et c’est elle qui l’avait initiée au métier. Les courtisanes n’étaient pas des prostituées de rue, on les qualifiait d’honnêtes. Elles avaient une clientèle restreinte et choisie. Veronica avait du commencer encore enfant. Selon la coutume, elle avait du se marier à peine adolescent à un médecin Paolo Panizza qui avait près de 20 ans plus qu’elle. Les clients de Veronica Franco étaient des gens importants, nobles, hommes d’église, intellectuels.

Veronica Franco courtisane Venise

Henri de Valois

En 1574 elle ajouta à la liste Henri de Valois, qui se rendait à Paris, pour monter sur le trône de France. La Serenissima avait reçu le future roi avec onze jours de fêtes et de célébrations qui avait vu dans l’organisation des festivités la participation d’artistes tels que Andrea Palladio,  Paolo Veronese et Tintoretto. Evidemment Veronica Franco était le cadeau d’une nuit et probablement grâce à ses habilités un peu d’espionne profitant de l’intimité elle avait du voler quelques secrets. Bien qu’elle ne quitta pratiquement jamais Venise, sa vie fut particulièrement mouvementée. Elle voulu entre autre ouvrir un institut pour accueillir les ex-prostituées, ce qui lui valu un procès où elle fut accusée de sorcellerie. Toute sa vie elle se battit pour que tout le monde, même ceux qui vendaient leur corps pour vivre soient traité avec dignité. Elle disait :”la honte est dans le soit disant sens de supériorité de ceux qui achètent”. 

CONTACTS     anna@veniseguide.com      +39 3473500181