Top
  >  Personnages   >  le pape Grégoire VII

Gregoire VII

Après mille ans, la dépouille du pape Grégoire VII est rentrée chez lui, à Sovana un coin de la Maremme, entre le Latium et la Toscane, où l’influence historique et artistique des Étrusques fut très forte. Il reste d’ailleurs des traces visibles de cette civilisation un peu partout dans les vallées, le long des rivières, dans les bois. Et même dans l’ADN des habitants qui sont les descendants de ce peuple raffiné et cultivé qui aimait la vie et la beauté. Quant à la ville de Sovana, elle a plutôt gardé un aspect médiéval en échappant aux rénovations baroques, ce qui lui donne l’air d’un tranquille vieux bourg. Mais c’est du pape Grégoire VII dont je vais vous parler. Sa dépouille est arrivée de Salermo le 22 février 2020 au début de la pandémie et elle restera dans sa ville natale jusqu’au mois d’août. C’est une raison si cet été vous passez par la Toscane de visiter Sovana en Maremme.

Gregoire VII de Sovana

Et bien

Ildebrando da Sovana naît à Sovana en 1020, c’est le fils d’un forgeron. Il se forme à Rome chez son oncle abbé et il complète sa formation en Allemagne, en passant par l’abbaye de Cluny. A la mort du pape Alexandre II, le peuple et le clergé de Rome l’acclament pape et l’empereur romain d’occident, Henri IV ratifie l’élection.

Maremme Sovana Grégoire VII

Le cadre

Mais, l’image de l’église devant laquelle se trouve le pape Grégoire VII est bien loin de celle que nous connaissons. La simonie, c’est à dire, la vente joyeuse des charges ecclésiastiques, était un fait universellement répandue. A l’époque, les évêques et les abbés avaient leurs propres armées, qu’ils mettent au service de telle ou telle puissante, selon leur convenance. Les prélats destitués ou excommuniés continuaient  tranquillement d’exercer leurs fonctions, sans se soucier des anathèmes papaux. Devant un tel cadre le pape Grégoire VII fait appel aux textes des Pères de l’Eglise.

 

Sovana en Maremme

Et donc

Il revendique l’autorité absolue du Pape sur tout chrétien, ecclésiastique ou laïque. Il proclame que seuls les évêques pouvaient élire un nouveau pape. Ce qui n’était pas le cas auparavant. En un mot il ne reconnait plus l’autorité de l’empereur romain d’occident en matière ecclésiastique, à l’époque c’était l’allemand Henri IV. Entre temps Grégoire VII cherche des alliés qu’il trouve en Matilde di Canosa qui lui procure  le roi normand Robert Guiscard. Conclusion, Rome est assiégée par l’allemand et  elle est libérée mais incendiée par le normand. Enfin ceci n’empêcha pas au pauvre pape de mourir en exile 

Son héritage

Sans Grégoire, l’Eglise serait tout autre chose. C’est ce pape vaincu qui jeta les bases d’une église moderne.  “J’ai aimé la justice et j’ai détesté l’iniquité : c’est pour cette raison que je meurs en exil.”  C’est la phrase qu’il a fait graver sur sa pierre tombale. Ce fut un des papes les plus rigoureux et tenaces de l’histoire. Et alors cet été, venez découvrir Sovana, la ville où le pape est né. Elle offre un centre historique intact, un vaste parc archéologique, mais aussi une riche gastronomie  accompagnée un vin blanc sec qui se boit d’un coup. Dans l’attente de vous rencontrer voyez mes itinéraires pour visiter la Maremme cette région d’Italie !

CONTACTS    elenainnocent@gmail.com    +39 3494745198

e