Top
  >  Personnages   >  le Gladiateur

Introduction

En 2000, ça fait vingt ans, sortait au cinéma le Gladiateur, un des films de Ridley Scott qui redonna vie au genre péplum. Tous se souviennent de Massimo Decimo Meridio interprété par un inimitable Russel Crowe. Comment oublier l’histoire du général qui devient un esclave et de l’esclave qui devient le Gladiateur? Depuis, le Colisée est devenu un des monuments les plus visités au monde. L’an dernier l’amphithéâtre Flavien a vu la présence de plus de sept millions de personnes, devenant ainsi le troisième monument le plus visité. Mais la question est, le Gladiateur a t il vraiment existé?

déesse Isis visite

Le Sénateur

Tiberio Claudio Pompeiano était un syrien, né à Antioche, vers l’an 125. Son père fut le premier de sa famille à obtenir la citoyenneté romaine ce qui lui donnait accès à la charge publique. Tiberio Claudio Pompeiano devint consul en 162, prélude à son poste de gouverneur dans la Basse-Pannonie (Hongrie) vers 167. Il avait su se distinguer en guerre aux cotés de Lucio Vero (mari de Lucilla, la fille de l’empereur) et il entra dans les grâces de l’empereur Marc Aurèle.

 

Le Gladiateur au Colisée

Premier refus

En 169 Marc Aurèle décida de lui donner pour femme sa fille Lucilla, récemment veuve de Lucio Vero décédé en janvier de la même année. Automatiquement Tiberio Claudio Pompeiano devint le fils adoptif de Marc Aurèle, perpétuant la tradition du prince par adoption. Par la même occasion, l’empereur lui aurait proposé le titre de César, prélude à une succession comme empereur, mais le Syrien refusa. Entre temps Tiberio Claudio Pompeiano devint commandant de la guerre contre les Marcomans aux cotés de Pertinace, qui, plus tard, à la mort de Commode en 193, devint empereur.

Rome

Commode

Lors des guerres contre les Marcomans, les succès de Tiberio Claudio Pompeiano le menèrent à un deuxième consulat. À la mort de Marc Aurèle, en 180, la guerre était presque conclue, mais Commode, fils et successeur de Marc Aurèle, préféra la paix avec les barbares et il se retira à Rome. Le film le Gladiateur commence d’ailleurs avec une des batailles contre ces barbares. En 182, Lucilla, la femme de Tiberio Claudio Pompeiano avait tenté sans succès d’assassiner son frère, Commode. Elle fut exécutée. Tiberio Claudio Pompeiano n’étant pas impliqué dans le complot abandonna de la vie publique.

Tiberius Claudio Pompeiano

Mort de Commode

Le 31 décembre de l’an 192 Commode fut assassiné par Pertinace, préfet urbain. Il offrit à  Tiberio Claudio Pompeiano l’Empire, mais ce dernier refusa à nouveau. Peu après, 87 jours plus tard, Pertinace fut lui même assassiné par les prétoriens. Il avait tenté de leur imposer une discipline de fer. La période qui suivit fut une des plus sombres de l’histoire de Rome. Les prétoriens iront jusqu’à vendre aux enchères le titre d’empereur qui fut acheté par Didio Giuliano. Il offrit à nouveau le titre d’empereur au Syrien qui le refusa pour la troisième fois. Certes Tiberio Claudio Pompeiano n’est pas le Gladiateur. Mais la vie exemplaire du général qui refusa trois fois l’Empire a probablement servit d’inspiration. 

CONTACTS guiderome.com@gmail.com   0039 3479541221