Top
  >  Personnages   >  la révolte des femmes

A propos

La révolte des femmes eut lieu en 195 avant JC. Les romaines bloquèrent les rues et paralysèrent Rome pour abroger une loi qui les pénalisait, la lex Oppia. Cette loi proposée par le tribu de la plèbe Gaius Oppius avait été votée en 215 avant JC, un an après la défaite de Canne alors que Rome traversait une profonde crise politique et financière. Cette loi visait les femmes, elles ne pouvaient pas posséder plus d’un gramme d’or, ni porter des vêtements aux couleurs vivaces, ni se déplacer en chaise au porteur. Vingt ans plus tard, sept ans après la défaite de Zama qui voyait les romains victorieux des carthaginois, deux tribunes de la plèbe, Marco Fundanio et Lucio Valerio proposèrent l’abrogation de la lex Oppia. Au Sénat conservateurs et progressistes s’affrontèrent durement. Entre temps les romaines descendirent dans les rues. Elles demandèrent que la proposition soit discutée devant elles au forum. Non seulement, elles bloquèrent les rues, interpellèrent les sénateurs les exhortant à les soutenir dans leur bataille. De jours en jours le nombre e femmes dans les rues de Rome ne fit qu’augmenter.

le révolte des femmes

Désemparement

Les troubles provoqués par les femmes qui menaçaient de paralyser Rome furent accueillis par le Sénat avec consternation et stupeur. On avait surnommé ces femmes qui protestaient des “incontrôlables” ou bien “créatures sauvages” ou pire encore des “dévergondées”. Caton le Censeur (234-149 avant JC) connu pour sa politique conservatrice, était pour l’austérité. Il avait dit a propos de cette révolte des femmes que ce n’était qu’ “une insurrection de matrones hystériques”. Il mit en garde le Sénat du risque de prendre en considération les revendication de ces femmes en révolte. Si on leur donnait gain de cause, les femmes auraient pu remettre en question et contester les lois des ancêtres, qui les avaient soumises à leurs maris. Bref, céder aux femmes en révolte aurait pu créer un dangereux précédent qui aurait fini par ébranler les pilastres qui soutiennent la société. Heureusement pour les romaines il n’a pas été écouté et la loi finira par être abrogée.

visite guidée de Rome à la saint valentin

Pour conclure

Pour Caton le Censeur ” Les femmes ne devaient pas être ornés d’or ou de pierres précieuses ou de robes soyeuses. Ses seuls bijoux devaient être la modestie et modération, l’amour pour son mari, pour ses enfants, sa famille et pour la patrie. Par contre les deux tribuns favorables à l’abrogation de la lex Oppia argumentaient que : “Etant donné que les femmes n’avaient aucun rôle public officiel, l’élégance, les bijoux, les beaux vêtements étaient les seuls moyens de communiquer à la société le niveau social et économique de leur famille ou de leur mari. De toute façon dans un camp ou dans l’autre les femmes avaient un rôle subalterne et n’avaient pas une influence directe dans la politique de Rome, mais … Pour en savoir plus venez visiter Rome avec moi. 

CONTACTS guiderome.com@gmail.com   +39 3479541221