Top
  >  Traditions   >  fête de Saint Valentin

 

Les Lupercales

La fête de saint Valentin a des origines lointaines, probablement liées aux Lupercales. Dans la Rome antique du 13 au 15 février, avait lieu  une fête bien particulière. Il semblerait qu’elle aurait été instituée par Romulus le fondateur légendaire. Cette fête portait le nom de la grotte mythique là où les deux jumeaux auraient grandi. La fête en elle-même se divisait en trois temps : les sacrifices, la course des luperques et le grand banquet. Les lupercales annonçaient l’arrivée du printemps. 

rome lupercales et saint Valentin

Témoignage de Plutarque

“Deux jeunes adolescents choisis parmi les plus anciennes familles aristocratiques,  les Luperci, étaient conduits dans la grotte sacrée qui se trouvait au pied de la colline du Palatin. Après le sacrifice d’une chèvre, les deux étaient marqués sur le front par un couteau imbibé du sang de la bête. Ensuite on les nettoyait avec un chiffon de laine imbibé de lait. On fabriquait des fouets avec la peau de la chèvre. Puis les deux jeunes, les membres induits de graisse et le visage couvert d’un masque de boue,  devaient courir nus en tournant autour de la colline du Palatin.  Ils devaient frapper toutes les personnes mais surtout les femmes qui voulaient avoir des enfants. D’ailleurs elles les attendaient le long du parcours le ventre découvert prêtes à recevoir les coups”.  (des coups symboliques). 

saint Valentin les Lupercales

A propos

Donc ces trois jours de fêtes devaient garantir protection, purification et fertilité. Les lupercales devaient assurer de bonnes récoltes et la naissance de nombreux enfants. Ce n’est pas pour rien que la fête se célébrait à la mi février, car les fêtes de janvier et février, mois d’hiver donc considérés comme mois de transition, devaient préparer en vue de la nouvelle saison.  Naturellement les corps nus, les banquets où le vin coulait à flot, enfin, il devait se passer pas mal de choses. Il est facile de supposer que même si Rome était déjà chrétienne, ces fêtes étaient restées très populaires et on continuait à les pratiquer.  Mais elles ne plaisaient pas à l’église.. 

lupercales et saint Valenti

C’est ainsi que

en 496 le pape Gelasius I a voulu mettre fin à ces fêtes licencieuses. Il les a tout simplement remplacée avec une autre fête nettement plus chaste, la fête de saint Valentin. Gelasius fut le 49 ème pape après saint Pierre et le dernier pape d’origine africaine, il était algérien. Il fit de nombreux efforts pour affirmer la supériorité du patriarche de Rome, en renforçant son image comme celle de l’unique autorité spirituelle. A l”époque il avait encore à rendre compte aux patriarches de Constantinople et d’Alexandrie.  Il tenta de remettre de l’ordre dans les nombreuses hérésies qui tourmentaient l’Eglise, entre autre celle sur la nature du Christ.

visite guidée de Rome à la saint valentin

Qui était saint Valentin ? 

Et bien il y en a plus d’un saint Valentin. D’abord Valentin prêtre et martyr de Rome, exécuté vers 270 DC car il aurait continué à pratiquer les mariages mixtes (chrétiens – païens) malgré l’interdiction de l’empereur Claude II. Suit Valentin évêque et martyr de Terni, exécuté par le préfet Placide à une date indéterminée. Pour finir Valentin, martyr d’Afrique mais qu’on fêtait le 13 novembre. Probablement les deux premiers Valentin sont le même personnage, en fin de compte 100 kilomètres séparent Rome de Terni en Ombrie. A noter qu’en 1969, suite au concile Vatican II, l’église fit un grand nettoyage de Saints difficilement reconnaissables, car n’ayant pas suffisamment d’éléments prouvant leur existence. Et c’est ainsi que le 14 février ce n’est pas la fête de Saint Valentin mais celle des  Saints Cyrille et Méthode, évangélisateurs des Slaves. Pour en savoir plus visitons ensemble la Rome des Origines une balade entre mythes,  rites et histoires.

 

CONTACTS

guiderome.com@gmail.com 
0039 3479541221

 

 

 

.