Top
  >  Expositions   >  Exposition impressioniste palais Bonaparte Rome

Exposition impressionnistes

A partir du 6 octobre jusqu’au 8 mars 2020 se tient au Palais Bonaparte une exposition consacrée aux impressioniste secrets. Les tableaux exposés qui viennent de collections privées et  sont les ouvres d’artistes connus. Parmi les noms célèbres on distingue Monet, Renoir, Cézanne, Pissarro, Gaugain et bien d’autres. En tout c’est cinquante tableaux, disposés dans les nombreuses pièces qui furent les appartements de Letizia Bonaparte, la mère de Napoléon.  C’est la première exposition organisée dans ce palais qui appartient aux “Generali”. On peut visiter l’expo et une partie du plais tous les jours du lundi au samedi de 9 heures à 19 heures et le dimanche de 9 heures à 21 heures.

Palais Bonaparte

Situé au couer de Rome face au Monument à Victor Emmanuel II, se dresse un palais qui fait angle avec le rue du Corso, le Palais Bonaparte. Édifié au XVIIe siècle par l’architecte Giovanni Antonio De Rossi, destiné aux marquis d’Aste, il fut voulu sur une des rues les plus importantes hier comme aujourd’hui de la ville éternelle. La façade conjugue harmonieusement le style baroque au style renaissance et crée un certain équilibre. En 1818, Letizia Bonaparte l’achète pour 27.000 écus en or et en fait sa demeure. Elle y vivra jusqu’à la fin, elle meurt en 1836. En 1905 les héritiers Bonaparte vendent à des nobles d’Orvieto. En 1972 le palais Bonaparte passe à l’INA une compagnie d’assurance qui appartient au groupe Generali.

Letizia Bonaparte

Maria Letizia Bonaparte,naît à Ajaccio 1750 et meurt à Rome en 1836. En 1764 elle épouse Carlo Bonaparte le père de Napoléon. Elle eut 13 enfants. Veuve dés 1785, elle sut faire face à cette situation difficile et avec courage. En 1793 elle abandonne avec ses petits la Corse et s’installe d’abord à Toulon puis à Marseille. Corsica per Tolone, poi Marsiglia. C’est en 1814 qu’elle vient habiter le palais Bonaparte à Rome où elle meurt en 1836. En bonne chrétienne elle aurait du être enterré dans une église du centre de la ville. Mais pour éviter que sa tombe ne devienne un lieu de vénération (c’était la mère de Napoléon) son corps fut enterré à Tarquinia sous indication de son frère, le cardinale Fesch qui connaissait bien la petite ville à près de 100 kilomètres de Rome. Il y est resté jusqu’au premier juillet 1851 quand il fut reporté en Corse, là où elle était née

 

guiderome.com@gmail.com

0039 -3479541221