Top
  >  Destination   >  Orvieto Jugement Dernier

Cathédrale d’Orvieto

est un peu de symbole de la ville. C’est une des plus belles églises d’Italie avec sa façade richement décorée. Les travaux commencèrent en 1290 et durèrent moins de trois siècles. L’église s’élève sur un promontoire de tuf qu’elle domine avec style et élégance. Certains disent qu’elle fut voulue suite à un miracle, d’autres pour remplacer deux autres églises plus anciennes et en mauvais état qui bordaient la place. Commencée par Giovanni di Uguccione en style romain,  par la suite transformée en gothique italien par  Fra Bevignate et encore modifiée dés 1309 Lorenzo Maitani …Si bien que le Dome se présent comme une magnifique construction qui accueille plusieurs styles.

Chapelle de san Brizio

A l’intérieur de l’église sur le transept de droite, on peut admirer la chapelle de san Brizio aux parois richement peinte. Commencée en 1444 par Fra Angelico et Benozzo Gozzoli, ils avaient peint la voûte. Terminée, les parois, cinquante ans plus tard par le grand peintre italien du XVe siècle Luca Signorelli. Quelques années auparavant il avait participé avec Perugino, Botticelli, Ghirlandaio et Rosselli à la décoration des parois latérales de la chapelle Sixtine au Vatican. Les travaux commencèrent en 1499 pour terminer en 1504 et le thème choisi pour les fresques de la chapelle de san Brizio fut celui du Jugement dernier, le retour du Christ sur terre…  Il semblerait que Michel Ange serait venu à Orvieto quelques temps avant de commencer la peinture de la parois centrale de la chapelle Sixtine au Vatican …  à la recherche d’inspiration.

Luca Signorelli

dont le vrai nom était Luca d’Egidio di Ventura, naît à Cortona en 1441, une ville centrale de Toscane. Il meurt le 16 octobre 1523 à l’age de 82 ans. Il fut d’abord élève de Piero della Francesca avec qui il apprend la perspective il continue avec Verrocchio et les frères Pollaiuolo pour étudier l’anatomie. Il travaille un peu partout en Italie centrale, Toscane, Ombrie, Marches et Latium. Mais son oeuvre principale fut sans aucun doute la chapelle de san Brizio de la cathédrale d’Orvieto. Voici ce que nous en dit Giorgio Vassari, peintre italien contemporain de Michel Ange, premier historien de l’art : “Luca, vieux comme il était, voulait voir ses parents et amis…J’étais un petit garçon de huit ans. Je me rappelle d’un bon vieillard agréable et propre. Il avait entendu que alors que mon professeur m’enseignait les premières lettres de l’alphabet, moi impatient j’attendais de pouvoir dessiner. Il convainquit mon père, peintre lui aussi, de me laisser suivre ma passion.”

 

maurazamola@gmail.com

0039 – 3388845499

Orvieto