Top
  >  Personnages   >  Vincenzo Bellini

Introduction

Dans cette article je vais vous parler de Vincenzo Bellini, un grand musicien qui est naît dans ma ville Catane. La ville a une longue tradition musicale. Il faut savoir que les activités musicales à Catane remontent au XIe siècle. Depuis la fondation de la cathédrale (1091) où se pratiquait le chant choral. À la Bibliothèque nationale de Madrid, il existe un “troparium” et un grand nombre de pièces homo-phoniques et polyphoniques qui en sont témoins. Au XVe siècle, la chapelle de la cathédrale employait un organiste et une chorale. De nombreux théâtres furent construits. À la veille du tremblement de terre de 1693, Catane avait une vie musicale très intense mais, après la destruction, il a fallu tout réinventer.

Catane Vincenzo Bellini

Vincenzo Bellini

Les premières nouvelles concernant notre musicien bien-aimé remontent à 1767 quand un certain Vincenzo Bellini, homonyme du célèbre petit fils, fut nommé maître de chapelle de la cathédrale. Entre-temps, divers théâtres avaient été construits dans la ville, celui de l’Université, celui du Prince Biscari (actif jusqu’en 1830), le théâtre du Prince de San Domenico et le théâtre de S. Demetrio. Vincenzo Bellini passe son enfance dans une ville pleine d’activités musicales, il reçoit des cours de musique de son père mais surtout de son grand-père, maître de chapelle de la cathédrale.

vincenzo Bellini

Naples

Avec une bourse, Vincenzo part pour Naples, une ville avec laquelle la Sicile a toujours entretenu des relations intenses. Nous rappelons à cet égard qu’Alessandro Scarlatti (Palerme 1660 – Naples 1725) ira à Naples où naîtra son fils Domenico (Naples 1685 – Madrid 1757). Bellini, à l’école napolitaine, perfectionne ses connaissances privilégiant toujours la pureté de la ligne mélodique à l’harmonie. Le Maestro, comme cela arrive souvent aux artistes siciliens, enrichi son langage musical en regardant beaucoup à Rossini, Donizzetti, Cimarosa, Paisiello.

Catane

Ensuite

À partir de 1825, ses horizons s’élargissent, il se tourne vers la culture musicale française, vers Gluck et Spontini, empruntant leur intense utilisation des chœurs. Vincenzo Bellini, cependant, a toujours maintenu un respect sans faille pour le texte chanté et pour les idées qu’il contient de manière à mériter le nom de “philosophique” pour sa musique.

Catane cathédrale
Ses mélodies

Dans les mélodies de Bellini, le texte est clairement déclamé et les valeurs émotionnelles qu’il contient sont interprétées de manière exemplaire. Nous connaissons tous les œuvres célèbres du grand maître, parmi lesquelles les plus connues sont: Norma, I Puritani, La Sonnambula et le Pirate magnifiquement représentés sur les quatre côtés du monument à Bellini (Giulio Monteverde 1882) sur la Piazza Stesicoro, au cœur du centre historique de Catane.

Pour conclure

Bellini, un musicien sicilien, jouissait déjà de son vivant, d’une grande admiration internationale dans la vie. Ses œuvres ont été jouées en 1833 au King’s Theatre de Londres interprétées par la talentueuse Maria Malibran. A Paris, où il compose “Les Puritains”, il entretient des relations étroites avec Rossini et avec tout le milieu musical parisien, bénéficiant de l’appréciation de Chopin. Il est décédé dans cette ville en 1835 et il fut enterré au Père la Chaise avant d’etre ramené au pays. Je vous propose de découvrir ma ville Catane pourquoi pas à travers les lieux que Vincenzo Bellini a fréquenté

CONTACTS  tita_gili@hotmail.com   0039 3487223510