Top
  >  Monuments à visiter   >  palais de Ca’ Mocenigo

A propos

Le palais de Ca’ Mocenigo se trouve dans le quartier de Santa Croce, non loin d’une très belle place vénitienne, Campo San Giacomo dell’Orio, il est peu visité, mais il est riche d’histoires et de charme. Il fut habité jusqu’aux années 1970 par la femme du dernier descendant d’une famille noble qui a donné 7 doges à la République de Venise, les Mocenigo. Alvise Nicolò Mocenigo dans son testament, laissa à la municipalité son palais, ses tableaux, ses archives, ses meubles… Tout ce qui raconte de l’histoire d’une branche de cette famille d’ambassadeurs, de procurateurs, de capitaines, de doges. Parmi les presonnages de cette famille, il y a eu Alvise I, doge au moment de la bataille de Lépante. 

 Ca’ Mocenigo

Le Palais de  Ca’ Mocenigo

Il ne s’agit pas d’un palais sur le Grand Canal, mais d’une demeure plus à mesure d’homme, avec toutes les caractéristiques d’une maison typiquement vénitienne, donnant d’un côté sur un « rio » (petit canal) et de l’autre côté sur une « salizada » (rue pavée). Le “portego” du palais du Ca’ Mocenigo (salle de bal ou de réception au premier étage) rappelle en petit la salle du Grand Conseil du Palais des Doges. Au mur on de nombreux portraits des membres illustres de la famille, de deux rois et d’un papa chez lesquels les Mocenigo furent ambassadeurs. A’ travers des salles plus petites on découvre les moments importants de l’histoire de cette famille à travers les tableaux et les fresques qui décorent les plafonds. On y voit meubles, lustres, nappes, dentelles, brocarts, objets en verre de Murano, costumes, parfums. Oui, ce palais le Ca’ Mocenigo est devenu récemment le musée du parfum.

Autrefois

Il était connu autrefois comme le musée des costumes. On exposait plusieurs mannequins avec des robes féminines du XVIIIème siècle, tout en étant un centre d’études d’histoire du tissu et du costume, grâce aux collections textiles des musées civiques, du Palais Grassi et de Vittorio Cini. Aujourd’hui une partie des salles est dédié aux parfums. Un parcours visuel et un parcours sensoriel nous apprend par exemple ce qu’est l’« ambracane », les muscs, le zibet, les benjamins et la poudre de Chypre… On peut suivre les voyages des vénitiens avec les « mude » (convois de bateaux), qui de la Perse, de la Grèce, de l’Egypte arrivaient à Venise avec des parfums et des produits des cours les plus raffinées de l’Arabie et de Costantinople. On entre dans le monde des « muschieri » et des épiciers, un monde de parfums solides, liquides, huileux, poudreux : musc, zibet, résines de benjoin, bois d’aloès, cannelle de Ceylon, eau de fleurs d’orangé, roses de Damas, ambre grise , extraits de fleurs de fruits… On peu voir, toucher, sentir.

Pour conclure

Je crois que la visite du palais de Ca’ Mocenigo est une bonne façon pour découvrir des aspects de la société vénitienne qu’on ne trouve pas dans les guides touristiques classiques. Seule une vrai vénitienne peut vous raconter et vous illustrer ce qu’était Venise à travers la manière avec laquelle nous utilisons maquillage et parfums, vêtements et tissus précieux. Je vous invite à visiter Venise avec moi. 

CONTACTS    anna@veniseguide.com     +39 3473500181