Top
  >  Non classifié(e)   >  Musée archéologique de Tarente

 

Les ors de Tarente

Le Musée archéologique de Tarente possède une magnifique collection de bijoux antiques. Des objets d’une rare beauté trouvés dans les nécropoles grecques de la région. La plus part ont été réalisé avec la technique de la filigrane. On y voit des diadèmes, des épingles et puis encore des bracelets, des colliers, des bagues, des pendentifs, des sceaux. Tous ces bijoux sont en excellent état , ils ont tous des styles très recherchés.  Il faut dire que dans l’antiquité Tarente était un centre de production d’objets d’orfèvrerie.

Tarente

Tarente était un centre important de la Grande Grèce. Fondée au VIIIe siècle AC par des colons grecques, la ville atteint son apogée autours du IVe siècle AC. Mais avec l’expansion romaine, en plus étant du camp des carthaginois lors des guerres puniques, le déclin fut inévitable. EN 209 AC la ville fut conquise par Quinto Fabio Massimo qui la fit saccager et il fit réduire des milliers de citoyens en esclave.

Tous ces bijoux furent trouvés dans les tombeaux, ils ornaient les défunts. Leur présence servait à spécifier la condition sociale du défunt dans son voyage vers l’au-delà. Les bijoux en or devinrent donc une caractéristique des sépultures aristocratiques et des personnages les plus en vue. Ces objets enrichissaient surtout les sépultures féminines. La plupart des ors du musée archéologique de Tarente étaient en filigrane. C’est une technique qui consiste à appliquer de fins fils d’or sur la surface métallique par soudage. Ceci donne à la composition une texture raffinée et forme la décoration de l’objet.

Parmi les ors les plus précieux du Musée Archéologique de Tarente on a le diadème fleuri trouvé dans les années 1920 dans un tombeau dans la région de Canosa. Le diadème est une œuvre datant du milieu du IIIe siècle avant JC, en or, perles, émail, pâtes vitreuses et pierres semi-précieuses. Le travail est particulièrement frappant par la riche décoration (plus de cent cinquante fleurs qui forment une longue bande qui couvre tout l’objet). Il a en plus une variété de couleurs et de formes. Les éléments sont insérés emboîtés, ceci signifie que la composition pouvait être modifiée. Nous connaissons également le nom de la propriétaire du diadème, tel qu’il est inscrit sur un objet trouvé dans sa tombe. Elle s’appelait Opaka Sabaleidas, une dame de haute lignée.

Au musée archéologique

On trouve aussi des boucles d’oreille très spéciales, composées d’un corps principal en forme de bateau  qui est richement décorée. Aux deux extrémités du “vaisseau”, on remarque deux fleurs élaborées qui sont soutenues par les deux nike ailés. Tandis que sous certaines chaînes, elles tiennent également des pendentifs sous la forme d’éléments végétaux. Et en parlant de boucles d’oreilles, on ne peut manquer de mentionner quelques splendides boucles d’oreilles en forme de disque… Venez visiter Tarente, venez découvrir cette ville aux milles visages grâce à mes visites guidées.

 visiter l’Italie

CONTACTS

dimauroalessandra@libero.it

00039 349 1669491