Top
  >  Festivités   >  le 1 avril

Chez les romains

Le 1 avril, chez les anciens romain, c’était le jour des “Veneralia”, une fête en l’honneur de Vénus Versicordia ou Verticordia, la déesse qui “transforme littéralement les cœurs”, Autrement dit qui adoucit les cœurs durcis, qui assagit les cœurs luxurieux. La déesse qui ramène les brebis égarées sur le droit chemin. En 114 AC, le long de la voie Salaria, juste à peine sorti de la ville à la hauteur de la porta Collina, trois des six vestales qui n’avaient pas maintenu leur vœux de chasteté, furent murées vivantes et laissées mourir de faim et de soif. Suite à ce triste fait le 1 avril de la même année une inscription, une sorte de dédicace avait été laissée au temple de Vénus Versicordia, près de la Porta Collina, sur la voie Salaria.

1 avril Vénus

Célébrations

Le 1 avril devint alors un des jours dédiés à Venus. D’après l’écrivain latin Ovide, lors des célébrations, les matrones romaines, enlevaient les bijoux, les bracelets, les colliers qui ornaient la statue de Vénus. Puis elles la lavaient la purifiaient et la recouvraient de roses et d’autres fleurs. Ensuite, elles même se lavaient se purifiaient et se couvraient la tête de couronnes de myrte, une plante chère à Vénus. Elles buvaient alors une boisson à base de lait sucré de miel et de pavot. Le même jour, le 1 avril, d’autres femmes, elles aussi purifiées et couvertes de myrte (les riches chez elles, les populaires et les prostituées dans les toilettes des hommes) offraient de l’encens à la Fortuna Virilis, dans le but que cette fortune les aide à cacher leurs défauts physiques aux yeux des hommes.

orage sur le forum romain

Vénus

Vénus est une divinité qui est entrée tard dans le panthéon romain. Même si son culte était très ancien, elle était vénérée par les Étrusques et elle portait le nom de Turan, déesse de la fertilité et guérisseuse. Chez les Osci, une population qui était installée au sud de Rome, c’était Herentas, elle avait un sanctuaire à Ardea et un à Lavinio. A l’origine, le nom de Vénus était associés aux mots “vénus” “venerari” et “venia”, qui indiquaient l’effort fait pour gagner la bienveillance des dieux pour obtenir leur faveur.  Mais ce mot avait  une forte similitude avec le terme “venenum” qui voulait dire charme, séduction, attraction avec lequel les femmes attirent les hommes à elle, d’où l’amalgame. Ce fut le contact avec le monde grec et la superposition de Vénus à l’Aphrodite grecque qui provoqua la grande propagation du culte de la déesse, au point qu’elle finit par devenir l’ancêtre des Romains en tant que mère d’Énée.

CONTACTS    guiderome.com@gmail.com    +39 3479541221